Une quantité exceptionnelle d'intervenants, journalistes, experts des services de renseignements, spécialistes de géopolitique de tous les pays viennent apporter leur pièce au puzzle.

 

FRANCE

  • Lounis Aggoun, journaliste, écrivain, spécialiste de l’Algérie
  • Jean-Charles Brisard, consultant international, spécialiste du financement d’al-Qaïda
  • Richard Labévière, journaliste, ex-rédacteur en chef de RFI, spécialiste des relations entre terrorisme, Arabie Saoudite et la CIA
  • Antoine Sfeir, journaliste, expert en géopolitique

ALLEMAGNE

  • Jurgen Elsaesser, journaliste, écrivain, spécialiste d’al-Qaïda dans les Balkans

CANADA

  • Michel Chossudovsky, directeur du site Global Research, professeur d’Economie à l’université d’Otawa

ESPAGNE

  • Pilar Manjon, présidente de l’ Asociacion 11-M Afectados del Terrorismo, a perdu son fils dans les attentats terroristes de Madrid en 2003
  • Bruno Cardeñosa, journaliste, spécialiste des attentats terroristes de Madrid
  • Miguel Rosas Pashley, journaliste à El Mundo

ETATS-UNIS

  • Kevin Barrett, professeur à l’université Winsonsin-Madison
  • Ramsey Clark, ancien Procureur général des Etats-Unis au Département de la Justice
  • John Esposito, professeur d’Études sur l’Islam à l’université de Georgetown University
  • M. Green, juriste, expert des financements occultes
  • Wayne Madsen, journaliste expert du Renseignement, ex-agent de la NSA
  • David Mulholland, Rédacteur en chef de la revue « Janes Defense Weekly »
  • Guido Olimpio, journaliste au “Corriere della Sera”, expert du Moyen-Orient et spécialiste du terrorisme
  • Umberto Pascali, journaliste spécialiste de géopolitique
  • Steve Piczenik, consultant de la CIA jusqu’en 2001
  • Peter Dale Scott, ancien diplomate canadien, professeur à l’université UCLA, expert des relations entre Services de Renseignement et Terrorisme
  • Joseph Trento, écrivain, journaliste pour le National Security News Service
  • Anne Wright, Colonel dans le Renseignement militaire

GRANDE-BRETAGNE

  • Nafeez Mossadeq Ahmed, Professeur à l’université de Brighton, enseigne les relations entre le terrorisme et le Renseignement
  • Annie Machon, ancienne agent du MI5 britannique
  • Loretta Napoleoni, économiste, experte du financement du terrorisme
  • Jacqueline Putnam, rescapée des attentats de Londres en 2005
  • Gordon Thomas, spécialiste des Services de renseignements

ITALY

  • Gian Micalessin, journaliste à “Il Giornale”
  • Francesco Piccioni, journaliste à “Il Manifesto”
  • Luca Rastello, expert des Balkans, ancien directeur de “Narcomafie”

 


Nafeez Mosaddeq Ahmed Spécialiste du terrorisme international, auteur du livre "La Guerre contre la vérité" aux Editions Demi-Lune

Nafeez Mosaddeq AHMED est à la tête de l'Institute for Policy Research & Development de Brighton. Son livre, La Guerre contre la liberté : Comment et pourquoi l'Amérique a été attaquée le 11 Septembre 2001, est un bestseller qui lui a valu la plus haute distinction littéraire italienne, le Prix de Naples. Titulaire d'une maîtrise à l'université du Sussex, il y prépare actuellement un doctorat en Relations Internationales. Chroniqueur politique pour la BBC, Nafeez AHMED a été élu expert mondial pour la guerre, la paix et les affaires internationales par le Freedom Network de l'International Society for Individual Liberty en Californie.

Il a récemment commenté l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden le 2 mai 2011. Voir son interview ici sur le site de ReOpenNews.

 


Richard Labévière

Journaliste francais, ex-rédacteur en chef de RFI, spécialiste du Moyen-Orient

Auteur du récent ouvrage "Vérités et mythologie du 11 septembre : Modeste contribution aux cérémonies officielles du Xe anniversaire"

"Il est clair qu’il y a une gestion du temps de la part de l’Administration Obama qui est lié avec un agenda électoral, c’est le premier point. Il y a un message, une communication à destination de la population américaine intérieure, quand on dit que c’est une grande victoire militaire, quand on voit le bilan de l’engagement américain en Irak et en Afghanistan, on peut quand même sourire et être un peu dubitatif."

"Il est interdit par le Droit américain de mentionner les instituts bancaires et les sociétés américaines qui sont directement impliqués dans le complexe militaro-industriel américain en partenariat strict et en enchevêtrement financier très serré avec des intérêts saoudiens"

 


Lounis Aggoun

Ecrivain, auteur de "La Colonie française en Algérie : 200 ANS D'INAVOUABLE – Rapines et péculats", aux Editions Demi-Lune.

Ardent défenseur de la vérité, Lounis AGGOUN est avant tout un militant des droits de l’homme. Journaliste indépendant, fin connaisseur des relations entre la France et l’Algérie, il a coécrit, FRANÇALGÉRIE, Crimes et mensonges d'Etats, (La Découverte, 2004), un livre majeur qui révèle les dessous de la « sale guerre ». Le présent ouvrage jette un regard novateur sur quelques-uns des épisodes les plus sombres de l’histoire commune de ces deux pays, de la conquête coloniale jusqu’à aujourd’hui.

 

Dans le film ONE, Lounis Aggoun commente les événements survenus en Algérie et en Afrique du Nord depuis les années 1990 et met en cause directement les services secrets occidentaux das la mise en place de la politique de la terreur.

 


Jurgen Elsaesser

Journaliste spécialiste d’al-Qaïda dans les Balkans

Auteur de plusieurs ouvrages dont "Comment le Djihad est arrivé en Europe"

"Parler de l'Arabie Saoudite, c'est parler des États-Unis."

"Les fonds reçus par les moudjahidin afghans et arabes en Bosnie provenaient d'une joint-venture entre Al-Qaïda et la CIA."

 


Michel Chossudovsky

Directeur du site Global Research, professeur d’Economie à l’université d’Otawa

"La guerre contre le terrorisme est un mensonge."

"Quel est le but de ce mensonge ?  La fiction. C’est une fiction."

 


 

Gordon Thomas

Spécialiste des Services de renseignements

"Le plus inexplicable, sous beaucoup d'aspects,  est que les moudjahidin soient arrivés [en Bosnie] dans des avions américains.  Pourquoi ? On ne sait pas.  Et aussi dans des avions iraniens. Quelle pourrait être l'explication ?"
 


Antoine Sfeir

Journaliste, expert en géopolitique

"Après le 11-Septembre, après la guerre d’Afghanistan, on va chercher M. Oussama Ben Laden. Et il y a, à un moment donné certaines personnes qui disent, qui étaient sur place – je n’ai pas pu vérifier la chose – que les Forces spéciales françaises avaient Oussama Ben Laden à 900m, dans le Waziristan. Ils avertissent le commandement central américain qui met 3 heures pour arriver. Là-aussi nous pouvons nous poser la question, pourquoi les Américains n’ont-ils pas fait plus vite pour attraper Ben Laden ou pour le tuer ."

 


Jean-Charles Brisard

Journaliste, spécialiste du financement d’al-Qaïda

"Il est vrai que les moudjahidines qui combattaient en Bosnie étaient  aussi financés par des organisations saoudiennes."

 

 


Wayne Madsen

Journaliste expert du Renseignement, ex-agent de la NSA

"[L'ex-ministre anglais des Affaires étrangères décédé d'un infarctus en 2005] Robin Cook avait accès à toutes les informations nécessaires  pour pouvoir affirmer qu'Al-Qaïda  est tout simplement le réseau de soutien aux moudjahidin."

 


Annie Machon

Ancienne agent des services secrets (MI-5) britanniques

"Je pense qu'on peut affirmer que la CIA et le MI6  ont créé ce que nous connaissons sous le nom d'Al-Qaïda.  Au cours de l'histoire, les services secrets britanniques  ont été “impliqués” comme on dit,  ce qui peut signifier “ont soutenu” des groupes terroristes.  Concrètement, il s'agit de s'assurer que le terrorisme continue  pour que les services secrets aient quelque chose à faire.  Aujourd'hui, Al-Qaïda est devenue une sorte d'Hydre à plusieurs têtes,  dont la CIA et l’MI6 ont perdu le contrôle."


Joseph Trento

Écrivain, journaliste pour le National Security News Service

"Al-Qaïda n'a pas besoin de lobby,elle côtoie la CIA depuis des années. Ben Laden avait de très bonnes relations avec les États-Unis. Pourquoi ?  Parce qu'il était riche et qu'il signait des chèques."

 


Guido Olimpio

Journaliste au “Corriere della Sera”, expert du Moyen-Orient et spécialiste du terrorisme

"Comment les USA et l'Occident pourraient-ils  se passer du pétrole de l'Arabie Saoudite ?  C'est impossible, alors [après le 11-Septembre] ils font comme si de rien n'était,  ils… séparent les choses, disons,  oublient Ben Laden et ne gardent que l'Arabie Saoudite.  Mais ce n'est pas possible.  Rappelons qu'après le 11 septembre  il y a eu aux USA de nombreuses indiscrétions,  des articles sur la célèbre “Chaîne d'or”,  ces personnalités du Golfe qui soutenaient Ben Laden.  On a essayé de contrebalancer ces liens gênants  par des révélations  qui expliquaient cette situation si peu orthodoxe."

 


David Mulholland

Rédacteur en chef de la revue « Janes Defense Weekly »

"Les USA auraient un contrôle stratégique  sur le pétrole du Golfe Persique.  Et ça, c'est du pouvoir.  Ils pourraient priver qui ils veulent  d'approvisionnement en pétrole,  en empêchant les bateaux de quitter le Golfe  et en faisant un embargo.  Le pétrole correspond donc plus au pouvoir  qu'à l'argent."

 

 


 

Anne Wright

Colonel dans le Renseignement militaire US

"Les États-Unis s'intéressent maintenant à l'Afrique  où ils veulent créer un commandement militaire unifié, AFRICOM,  le commandement africain.  Ils veulent pendre le contrôle sans l’Europe,  former un nouveau quartier général, un personnel à part,  pour pouvoir observer la situation et étendre  leur présence militaire en Afrique,  en multipliant les missions d'entraînement  en coordination avec les armées africaines,  qui vont de pair avec des projets d'action civique.  C'était exactement mon travail quand j'étais dans l'armée."

 


Ramsey Clark

Ancien procureur général des Etats-Unis au Département de la Justice

"Al-Qaïda, c’est une étiquette. C’est un faux concept."

 

 



Comments are closed.

Categories

  • Pas de catégorie

Archives

    Calendar

    septembre 2017
    L Ma Me J V S D
         
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

    Recent Posts

      Tag Cloud